AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monsieur Ozon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Monsieur Ozon   Mer 17 Jan - 20:22

Comme j'ai pas mal deja mis de films sur Francois Ozon sur l'autre partie et que j'adore vraiment ce realisateur, ca merite un ptit sujet

Monsieur Ozon


François Ozon est né en 1967 de parents enseignants. Après le bac, il rejoindra la célèbre Femis où il réalisera une série de courts métrages. Bientôt, les portes des festivals s'ouvriront à lui...On le remarque. Une robe d'été et Regarde la mer feront le tour du monde.

D'abord une petite serie de ses courts metrages que je n'ai malheureusement pas tous vus (d'ailleur si vous savez ou les trouver je suis preneuse) - desole certains des resumes des courts metrage sont en anglais
Dans ces courts metrages, le metteur en scène et scénariste prend pour thème central le sexe et ses transgressions

Photo de famille - comedie/Thriller
Resume: After a family dinner, the son poisons his mother, stabs his sister and chokes his father, then reunites the three of them on the living-room couch and takes a pictures of them, with him in the center, smiling, holding them still.

Les Doigts dans le ventre - drame
Resume: A young woman wanders through Paris spending most of her time eating all the junk she can: in a fast-food..

Mes parents un jour d'été - drame
Resume: A man and his wife are having a holiday alone in their country house. The husband takes long rides on his bike while his wife is doing groceries and preparing meals. During a hike together, the woman is close to pushing her husband off a cliff, but eventually doesn't do it. Then they go home and play Scrabble, and the words "couple", "cheating" or "conflict" are displayed. Eventually, they go to a cemetary and mourn over a grave without a name on it. The couple seems reunited.

Victor
Resume: A well brought up young man commits an irreparable yet liberating act after a failed suicide attempt

Une rose entre nous
Resume: An eccentric British woman picks up a young apprentice hairdresser on a wild night in Paris

Action vérité
Resume: Innocence gives way to experience. Two girls and two boys, probably about 14 or 15 years old, play a game of truth or dare...

La petite mort
Resume: Family ties. Paul is an artist, his current project is to take photos of the faces of men during orgasm...

Une robe d'été
Resume: C'est l'été, Sébastien aime Sheila. Lucia aime les garçons. Luc, lui, voudrait juste se faire bronzer...

Regarde la mer
Resume: Une jeune anglaise Sasha, passe ses vacances avec sa fille sur l'île d'Yeu dans la maison de son mari



X 2000
Resume: Morning has broken on January 1, 2000. A man rises from his bed, leaving a woman asleep...

Scènes de lit
Resume: Seven brief scenes, each with a couple, explore the surprises and the changes of heart that can occur during sexual encounters..

Et ceux la dont je n'ai pas trouve de resume
Une goutte de sang
Le trou Madame
Peau contre peau
Deux plus un
Thomas reconstitué
L'homme ideal

Le succès est tel qu'il lui permet d'enchaîner sur un premier long-métrage : l'étrange et cynique Sitcom (ou comment l'arrivée d'un rat domestique perturbe l'harmonie d'une famille bourgeoise).
Ce film, je l'ai tout simplement adore, un humour noir subtile et derangant

Resume: Une famille très classique : un père ingénieur, une mère partageant son temps entre ses cours de gym et ses séances de psychothérapie, un fils sérieux, étudiant en droit, une fille artiste et une femme de ménage espagnole un peu fofolle. Belle maison, beau gazon... une carte postale de l'idéal bourgeois. Toute cette harmonie apparente va éclater en morceaux avec l'arrivée d'un personnage inattendu, un rat.



Au programme: Inceste, scatologie, sado-masochisme mais traite avec un style original, ingenieux et tellement drole Very Happy

Il realise ensuite, en 1999, Les Amants criminels
Resume: Il était une fois dans une petite ville pavillonnaire de la région parisienne une jeune fille prénommée Alice. Un beau jour, elle décide de manipuler son petit ami plus jeune et influençable, Luc, pour commettre un crime gratuit en tuant Saïd, camarade de classe, beau et frimeur. Ils préparent une mise en scène macabre et passent à l’acte. S’ensuit alors une cavale désorganisée, loin de leurs fantasmes de couples criminels.



Ce film est plus sombre et etrange mais fait la encore avec une ingeniosite que peu de realisateurs ont. Ou comment un simple thriller se transforme en une version sordide de Hansel et Gretel (sauf que la l'ogre est sadomaso et homosexuel looool Very Happy ) - c'est intelligent et la encore les themes abordes derangent

La suite dans pas longtemps....


Dernière édition par le Mer 17 Jan - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
py
pilier de tekitawa


Nombre de messages : 1736
Age : 34
Localisation : brest
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Mer 17 Jan - 20:27

vu sitcom il y a peu, et c'est clair qu'il est terrible, vraiment bien foutu, et certainement pas evident comme sujet en plus...

_________________
www.mandragore-soundsystem.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Mer 17 Jan - 20:44

Dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes realise en 2000, Ozon explore avec dérision (et avec bonheur !) les rapports de force, de sexe et de séduction entre un cinquantenaire et un adolescent

"Avec ce film Ozon montre que n'est plus un cinéaste prometteur, il est devenu une référence majeure. Un sens du visuel hallucinant, des références subtilement filmées, un humanisme digne du fameux Renoir. Ozon est devenu immense, et son royaume indéfectible"

"L'histoire est très simple : un couple se désagrège progressivement. Résumer ainsi, cela peut prêter à confusion. Que pouvons-nous trouver de si excitant dans ce cliché scénaristique ? Ozon a présenté l'illusion et les faux semblants au cinéma et ce dans la vie quotidienne de deux personnages qui croyaient en l'amour. Depuis longtemps, je voulais faire un film sur le couple, sur la différence de vivre à deux et de supporter le quotidien. Ozon fouille, creuse et trouve une pièce de théâtre assez particulière. L'auteur est âgé de dix-neuf ans seulement. C'est une histoire drôle et émouvante. Le cinéaste est touché et doublement surpris : l'auteur de cette pièce se nomme Fassbinder : il se trouve par ailleurs que j'ai toujours admiré Fassbinder aussi bien pour son œuvre que pour sa vie de cinéaste, sa manière de faire des films coûte que coûte, avec ou sans argent, avec une troupe fidèle, et dans une belle boulimie. Le destin est parfois troublant"



"Après l'échec immérité des Amants criminels, Ozon peaufine son nouveau film et le personnalise par un savoir faire que même l'auteur de Lily Marleen (Fassbinder, 1977) n'aurait pas renié. Franz (Malik Zidi), jeune étudiant aimant la culture sous toutes ses formes, rencontre un quinquagénaire du nom de Léopold (Bernard Giraudeau, exceptionnel) au charisme diaboliquement loyal. Celui-ci use de son charme et arrive à le mettre dans son lit. Pour Franz, c'est un arrangement considérable ; pour son nouveau fiancé, c'est le début d'une liaison chaotique : la force de Fassbinder est de plonger le spectateur dans l'anecdotique et la vie quotidienne d'un couple particulier, et de réussir à donner une vision universelle du couple.
Ce qui intéresse Ozon dans cette sombre histoire, c'est cette proclamation d'un état d'esprit qui peut bouleverser certains conservateurs qui justement traitèrent Fassbinder de sale intello pédé. La marginalité n'existe pas. Plus les gens vivent en dehors de la norme sociale, plus ils s'approprient les schémas dominants des relations humaines. Ozon le montre de façon directe : Franz, naturellement bon, essaie tant bien que mal de se comporter en salop dictatorial avec sa copine (qu'il a subitement quitté pour Léopold). Cette avalanche de médiocrité, Ozon en filme les contours dans un décor stylisé à l'extrême, en fait, çà a été très agréable et ça m'a conduit à me poser plein de questions de découpage et de mise en scène qui ne se posent pas forcément en décors naturels. Dans Les Amants criminels, l'expérimentation de l'image donnait un filmage clair, original et adulte. Ozon nous emmenait dans ses fantasmes les plus tendres, ses goûts les plus justes, ses désirs les plus charnels. Cette fois-ci, il renoue avec les artifices fassbindériens qui permettent l'intrusion de la vérité des personnages. Dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, Ozon a suivi ce principe et sa mise en scène est là pour le confirmer. De ce fait, il entraîne le spectateur dans la logique du film, et lui permet ainsi de mieux accompagner les personnages.
Le visuel chez Ozon est synonyme de jouissance. Il cadre non pas pour émerveiller le spectateur friand de belles images. Il y a un sens à tout ce qu'il touche et effleure. La caméra de François Ozon est lente, discrète mais elle tire à boulets rouges sur toutes les conventions. Dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, tous les plans sont empreints d'un lyrisme qui étrangement fait mal. La séquence finale (dont je ne dévoilerais pas le contenu) en est la preuve vivante. Ozon n'est pas le cinéaste bourgeois qui dit merde à table, il sait qu'il n'y a pas d'amour, mais la possibilité d'un amour. Pour cela, il va donner sa chance a tous les personnages, les positionner à leur vraie valeur. Que cela soient Franz et Leopold, tous deux malheureux, ou bien Véra (Anna Thomson) transsexuel et ancien ami de Léopold, Ozon les admire. Terminer sur le visage décomposé de Thomson par un léger travelling arrière suffit à faire coexister à la fois un sentiment de distanciation esthétique et de proximité émotionnelle"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Mer 17 Jan - 20:56

Avec Sous le sable (2000) Ozon s'assagie.
Chaque été, Jean (Bruno Cremer) et Marie (Charlotte Rampling) partent en vacances dans les Landes. Mais cette année, alors que Marie dort sur la plage, Jean disparaît. S'est-il noyé ? S'est-il enfui ?
Marie se retrouve seule face à l'énigme de la disparition de l'homme de sa vie.



"L'un des thèmes du film est le refus de la réalité : Marie (Charlotte Rampling) nie la mort de son mari. Pour elle, il est toujours à ses côtés, vivant. Comme si s'emmurer dans l'illusion était un rempart contre la douleur.
L'éloquence des images remplace les mots, et Marie s'enferme dans l'illusion d'une présence
Ozon film Charlotte Rampling et est tout dévoué à la cause de l'actrice. Il l'observe, sonde son état d'esprit, sa caméra la cherchant toujours. Quant à Mrs Rampling, elle n'en finit pas d'incarner la grâce et le mystère."

Un film Emouvant et tres juste


En 2002, Ozon realise ensuite 8 femmes - un petit bijoux smile
Dans les années cinquante, dans une grande demeure bourgeoise en pleine campagne, les gens sont sur le point de fêter Noël. Mais un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné.
Le ou plutôt la coupable se cache parmi huit femmes que fréquentait régulièrement la victime. Commence alors une longue journée d'enquête, faite de disputes, de trahisons et de révélations.



8 femmes est une sorte de Cluedo, une histoire policiere a la Agatha Christie. Chacune de ces 8 femmes est particulieres, chacune son role dans l'histoire, chacune son passe. Ozon s'amuse a les caricaturer, l'impression qu'il les tient comme des marionnettes. Le scenario est incroyable. Chaque parole nous tient en hallene
Et biensur, ca ne pourrait pas etre Ozon sans sa petite touche bien a lui. Elles se mettent a chanter et a danser et la on ne sait plus dans quel style de film on se trouve: une piece de theatre, une comedie musicalle, un huit clos, tous se mele. C'est drole et tout est extremement bien ficelle
Quel bonheur ce film et quels casting: Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, Emmanuelle Béart, Virginie Ledoyen, Ludivine Sagnier et Firmine Richard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Mer 17 Jan - 21:25

En 2003, Francois Ozon realise Swimming Pool
Sarah Morton, auteur anglais de polars à succès, se rend en France dans le Lubéron, dans la maison de son éditeur, pour se reposer et travailler. Mais une nuit, Julie, la fille française de ce dernier, débarque dans la demeure et vient perturber la quiétude de la romancière...



"8 femmes se déroulait dans les années 50, Gouttes d’eau sur pierres brûlantes dans les années 70, Sous le sable il y a quelques années. Swimming pool, film intemporel et pourtant contemporain, aurait pu se dérouler dans chacune de ces périodes, dans lesquelles on imagine volontiers évoluer cette romancière vieillotte, cette jeune femme sensuelle et les hommes qui les entourent. Il est vrai que François Ozon, en fin cinéphile, explore à merveille les divers genres et époques du 7ème Art et les intègre subtilement dans un cinéma qui lui est propre"

"Fidèle à lui-même, Ozon se replonge dans l’univers fascinant du désir et du mensonge, du fantasme et de la réalité, de la création et de la manipulation. Un domaine du secret où se nouent et se dénouent des relations ambiguës, où l’envie, la luxure et la perversité aboutissent finalement à la découverte de soi, quelque en soit le prix à payer. Ce qui est formidable, c’est qu’il suffit à ce jeune réalisateur trois lieux (la maison d’édition, un village et la villa qui accueille la piscine), quelques plans biens sentis (une vue surplombante, des reflets, des portes, des fenêtres, des corps tronqués et mille autres détails anonymes qui participent au mystère), et quelques regards pour installer un solide drame psychologique ainsi qu’une tension à toute épreuve. N’entendez pas par là un thriller angoissant ou une énigme policière comme le suggèrent ses faux airs britishs à la Agatha Christie. Non, plutôt quelque chose de plus profond, qui réunit les deux personnages dans une relation à la fois posée et violente, à la fois sournoise et frontale. Bref, un huis clos pour deux femmes parfaitement huilé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Jeu 18 Jan - 16:30

En 2004, Ozon realise 5x2
Un jeune couple dans la trentaine, Gilles et Marion, filmé dans 5 moments cruciaux de leur vie commune : leur divorce, un dîner avec des amis, la naissance de leur enfant, leur mariage et leur rencontre



"Mise à part l'alchimie fulgurante entre Valéria Bruni-Tedeschi et Stéphane Freiss, Ozon saisit à plusieurs reprises le spectateur au poignet et l'asséne de tensions brutes de décoffrage. Des tensions homme/femme qu'il expose à travers cinq moments-clés du couple. A commencer d'abord par une scène de viol qui annonce de façon cinglante la problèmatique conjuguale qu'il va falloir aborder. Plus on recule dans le temps, plus on se rend compte que le couple était déjà difforme et que la séparation était amorcée bien avant l'union des deux êtres. Tromperie, mensonge, jalousie et souffrance, serait-ce donc la recette du couple de nos jours pour Ozon ? Une question à prendre avec des pincettes. Car "5x2" restreint le champ d'action d'Ozon tout en lui donnant une liberté totale. On ne voit qu'un couple en souffrance. Un couple parmi d'autres. Mais voilà, le réalisateur se pose en maître et c'est donc sa façon d'analyser, de voir l'histoire de Marie, de Gilles et un enfant, que l'on voit à l'écran. Leur histoire, teintée de rose et de souffre. Leur histoire, et pas une autre.

Au sein de ce couple, le film dissémine ça et là quelques graines d'un temps ancien, comme celui du couple incarné par Michael Lonsdale et Françoise Fabian. Le duo d'une autre génération, qui a su résister à travers vents et marées, pour arriver jusqu'à nous, jusqu'à la réalité du couple d'aujourd'hui. Pour Ozon, ce temps du couple intact est parfaitement révolu.

Histoire compte-à-rebours, à la manière de ce qu'avait fait Gaspard Noé dans "Irréversible", le film se finit paradoxalement sur un noir mythifiant lourd de sens et chargé de poésie amoureuse. Un langoureux soleil pourpre teinte donc cette histoire entre un homme et une femme, dont on connaît déjà la fatalité. L'amour éphémère, chez Ozon, est emprunt de poésie destructrice qui mettra toujours le spectateur lambda mal à l'aise dans son siège, et on aime ça. "

ooOO Edit pour redimensionner l'image OOoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
ketoak
180 bpm flOodeur


Nombre de messages : 207
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Ven 19 Jan - 1:45

Je connaissais pas... mais ça donne envie de découvrir! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Ven 26 Jan - 16:50

Le temps qui reste

Romain, un jeune photographe de 30 ans, apprend brutalement qu'il n'a plus que quelques mois à vivre.

"Film MAGNIFIQUE, magistral . Traitant ,sans la moindre sensiblerie d'une des questions les plus essentielles qui soit (comment affronter sa propre mort?) , porté par l'interprétation SUBLIME et tellement bouleversante de Melvil Poupaud, extraordinaire d'intelligence, de justesse, de sensibilité, de sobriété ,"le temps qui reste" nous atteint, bien évidemment au plus profond de nos êtres. Cette oeuvre a la force et la puissance de l'épure allant toujours à l'essentiel et s'y limitant strictement ,sans la moindre mièvrerie, sans le moindre cliché, sans la moindre facilité., sans la moindre complaisance. L'esthétisme des images, la qualité de la musique d'accompagnement permettent ,seules ,de canaliser la charge émotionnelle et nous permettent d'accompagner Romain jusqu'au terme de son parcours terrestre et spirituel"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
francis_ferguson
im loser,baby!


Nombre de messages : 1104
Age : 34
Localisation : bourg_barrééééé
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Lun 29 Jan - 15:50

merci,maintenant je vait rester scotché devant ma télé si ça continue!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muscatek.zikforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monsieur Ozon   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsieur Ozon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monsieur Hire
» Madame Monsieur en Ch'ti
» portes ouvertes chez monsieur Romont luthier de son etat
» Oldelaf et monsieur D
» Action Beat + Monsieur Brenson le 03/11 à Béziers (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tekitawa :: les restes du monde :: oO° Arts & Cultures °Oo :: Ciné-
Sauter vers: