AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Documentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Documentaires   Ven 1 Déc - 16:15

Quelques documentaires que j'ai bien aime

Dark days de Marc Singer
Resume: l’univers des jeunes squatters du métro de New York pour qui le quotidien ressemble à manger dans les poubelles, à fumer du crack et a chasser les rats.
Marc Singer, le talentueux réalisateur, a vécu six ans avec les squatters de New York. Un jour, l’un d’eux a lancé : "Et si on faisait un film?". C’est ainsi qu’après un tournage ardu de plus de deux ans, Marc Singer livre en bout de course un documentaire d’une rare qualité, décoré de deux prix au renommé Festival de Sundance.

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven - tout simplement genial - le meilleur documentaire fait a ce jour a mes yeux - sound track de DJ shadow A voir absolument





Meeting people is easy de Grant Gee
Resume: Plus qu’un documentaire mais pas tout à fait un film, Grant Gee a passé un an avec Radiohead, à l’apogée de leur carrière après la sortie de OK Computer. Interview, concert, télé, tout y passe. On y comprend alors tout l’ampleur de cette frénésie, de ce qui mène les membres du groupe au bout du statut de rock-star. Ils en ressortiront bouleversés, perturbés et se renfermeront, par la suite, dans un silence de plus de deux ans.

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven - a voir, on y decouvre la personalite timide et perturbee du chanteur de Radiohead - extremement bien filme et trippant





Super size me de Morgan Spurlock
Resume: Armé de statistiques alarmantes sur les mauvaises habitudes alimentaires des Américains, le documentariste Morgan Spurlock entreprend de rencontrer de nombreux experts afin d'analyser les causes et les conséquences de l'engouement généralisé de ses concitoyens pour la malbouffe. Dans le but d'étayer davantage sa thèse critique envers le phénomène du «fast food», Spurlock se soumet pendant un mois à une diète composée uniquement de repas achetés dans les restaurants McDonald's. Le cinéaste est suivi durant cette expérience par des médecins et des nutritionnistes, qui constatent rapidement une détérioration de la condition physique du jeune homme.

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven




Bon y a aussi les Michael Moore meme si ils sont tres scenarises et pas tres objectifs, ca restent a voir

Bowling for Columbine
Resume: Le 20 avril 1999, à l'école secondaire de Columbine dans la petite ville de Littleton au Colorado, deux adolescents tuent douze élèves et un professeur avant de se suicider en retournant contre eux leurs armes obtenues en toute légalité. Partant de cet événement traumatisant, le documentariste américain Michael Moore s'emploie à explorer la fascination de ses compatriotes pour les armes à feu, qui va de pair avec un besoin maladif de sécurité.

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Fahrenheit 9/11
Resume: Ce documentaire s'attaque de plein fouet aux problèmes brûlants de l'Amérique. La caméra de Michael Moore filme avec scepticisme le Président George W. Bush et ses propres conseillers.
Prenant pour point de départ l'élection controversée de 2000, le réalisateur retrace l'improbable ascension d'un médiocre pétrolier texan devenu maître du monde libre. Puis il ouvre la boîte de Pandore du Président et révèle les liens personnels et financiers qui unissent la famille Bush à celle de Ben Laden.
Michael Moore y dénonce également les méfaits du Patriot Act et les souffrances provoquées par la guerre en Irak.
Avec son film ''Fahrenheit 911'' Michael Moore, nous livre ses réflexions sur l'état actuel de l'Amérique et nous explique notamment le rôle majeur qu'ont joué le pétrole et la cupidité après les attentats du 11 septembre.
Dans ce film provocateur, le réalisateur raconte l'histoire comme personne n'a jamais osé la raconter, analyse les événements qui ont conduit les Etats-Unis à l'apocalypse du 11 septembre et nous dit pourquoi le pays est aujourd'hui en guerre.

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Buena Vista Social club de Wim Wenders
Resume: Mars 1996, la firme de disque World Circuit, basée à Londres, a organisé un voyage à La Havane pour faire des enregistrements.
Il n'a fallu guerre plus de 15 jours pour enregistrer 3 albums, dont "The Buena Vista Social Club"
A l'origine, l'idée du projet était de rassembler des guitaristes africains et des guitaristes cubains. Nick Gold de World Circuit avait invité Ry Cooder avec qui il avait déjà travaillé sur Talking Timbuku. Cooder donna une réponse positive. Les africains n'ont pu se rendre à La Havane mais le projet fut maintenu

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Dernière édition par le Mar 19 Déc - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
deulf
sophie petoncule


Nombre de messages : 722
Age : 30
Localisation : normandyyyyyyyyyyy
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Ven 1 Déc - 16:51

THE SOUL OF A MAN de win wenders

Wim Wenders explore ici la tension dramatique qui, quelque part entre sacré et profane, est l'essence même du blues, à travers la musique et la vie de trois de ses artistes préférés : Skip James, Blind Willie Johnson et J.B. Lenoir.
Mi-tranche d'histoire, mi-pèlerinage personnel, le film raconte ces existences vouées à la musique à travers des reconstitutions, des images d'archives rares, des séquences documentaires à la première personne et des chansons interprétées par des musiciens contemporains tels T-Bone Burnett, Shemekia Copeland, Alvin Youngblood Hart, Garland Jeffries, Chris Thomas King, Los Lobos, John Mayall, Lou Reed, Marc Ribot, The Jon Spencer Blues Explosion et Lucinda Williams.

c'est enorme!!






LE CAUCHEMAR DE DARWIN de hubert sauper

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l'humanité, sont aujourd'hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation.
En Tanzanie, dans les années 60, la Perche du Nil, un prédateur vorace, fut introduite dans le lac Victoria à titre d'expérience scientifique. Depuis, pratiquement toutes les populations de poissons indigènes ont été décimées. De cette catastrophe écologique est née une industrie fructueuse, puisque la chair blanche de l'énorme poisson est exportée avec succès dans tout l'hémisphère nord.
Pêcheurs, politiciens, pilotes russes, industriels et commissaires européens y sont les acteurs d'un drame qui dépasse les frontières du pays africain. Dans le ciel, en effet, d'immenses avions-cargos de l'ex-URSS forment un ballet incessant au-dessus du lac, ouvrant ainsi la porte à un tout autre commerce vers le sud : celui des armes.






j'ai pas pu m'empecher de pleurer en mattant ce docu


Dernière édition par le Ven 1 Déc - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deulf
sophie petoncule


Nombre de messages : 722
Age : 30
Localisation : normandyyyyyyyyyyy
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Ven 1 Déc - 16:55

UN COUPABLE IDEAL de jean waxier de lestrade

il est passé y a peu de temps sur la 5

Brenton Butler, un adolescent noir âgé d'une quinzaine d'années, est accusé du meurtre d'une touriste blanche en mai 2000 à Jacksonville, en Floride. Ses avocats Patrick McGuiness et Ann Finnell vont se battre contre les méthodes quelque peu discutables de la police locale



THE BIG ONE de michael moore

Apres "Roger et moi", ou le realisateur tentait de retrouver le PDG de General Motors qui venait de fermer une serie d'usines, "The Big One" est un tour d'Amerique a la recherche de patrons de grandes societes qui affichent des benefices records, mais ou le travail est de plus en plus precaire. Le realisateur aura bien du mal a rencontrer les PDG, toujours indisponibles. Il trouvera finalement un interlocuteur, Phil Knight, le PDG de Nike, l'une des societes americaines les plus prosperes. Mais la rencontre sera une surprise pour l'un et pour l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deulf
sophie petoncule


Nombre de messages : 722
Age : 30
Localisation : normandyyyyyyyyyyy
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Ven 1 Déc - 17:01

et je cherche un doc qu'une journaliste a fait,elle a passé un an avec bush à faire toutes les villes avant les presidentielles(les premieres) mais je sais plus le nom
je crois que c'est un truc comme "un an avec george bush" mais j trouve pas sur google

sinon y a

UNE VERITE QUI DERANGE de davis guggenheinm avec al gore

L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire - un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues
de chaleur meurtrières.
Cette catastrophe d'une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l'éviter.
Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose, Une vérité qui dérange a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Mar 5 Déc - 18:53

Gimme Shelter
Alors ca, ca tape avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
La premiere partie de ce documentaire retrace la premiere tournee des Rolling Stones aux Etats Unis en 1969
Le deuxieme partie c'est le gigantesque festival gratuit d'Altamont qui finira tragiquement
Ce documentaire est d'excellente qualite pour l'epoque et ce qui le rend exceptionel, c'est qu'au lieu de se concentrer uniquement sur les Rolling stones, les realisateurs nous montrent beaucoup plus. Les cameras tres vite se tournent vers le public qui devient l'acteur principal, elles le suit, participe aux rituels...
Et la, on en prend pleins les yeux
Je ne pense pas qu'il existe de documentaires comparables et on est loin du politiquement correct du documentaire fait sur Woodstook
Vous y verez entre autre, les Rolling stones prendre des prods, Tina Turner avoir un orgasme sur scene (ha ha ha chaude Tina a l'epoque) et le public, ba c'est du grand depouillage de tete, vraiment impressionant

CULTE!!! A voir absolument











Dernière édition par le Mar 19 Déc - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Jeu 14 Déc - 0:27

Vous connaissez le global warning biensur mais connaissez vous le global dimming?

Global Dimming Tragic End Of Humanity - BBC Documentaire

http://www.informationclearinghouse.info/article15809.htm

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Tres flippant!!!! tres tres interessant
Par contre, c'est en anglais, desole





Dernière édition par le Mar 19 Déc - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
mimi-cracra
Je suis un mec....


Nombre de messages : 566
Age : 34
Localisation : Paname
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 18:15

Adoréééééé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.0ovo0.com/zeForum
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 18:41

mimi-cracra a écrit:
Adoréééééé...


Mais c'est pas un documentaire Last days ou je me trompe? c'est une fiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Agité
Invité



MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 18:50

C'est la recompositions des derniers jours de vie de kurt cobain donc c'est bien une fiction avec l'acteur compositeur qu'est michale pitt.

Perso j'me suis fais chier tout le film, ya vraiment rien d'interessant !

d'un côté tout les gens qui pensaient voir des trucs de ouf sur cobayn ou une reprise cachée d'un des morceaux ce sont planté. Ce film c'est juste la description de la vie d'un camé sur la fin de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 18:54

oui c bien ce que je pensais - c'est un film pas un documentaire
Ca serait cool de bouger le post - merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
BloK
a blOk jean floc'h


Nombre de messages : 367
Localisation : chez qhuit
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 19:07

pas vu, pas envie de le voir plus que ca.
meme si gus van sant bute comme rea. en regle générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bitchesloveblok
tight_kbz
tetriS tempOrisé


Nombre de messages : 142
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 19:59

Les documentaires de Pierre Carles.


>descriptif


Mon préféré, je crois...
A la base, une image volée d'un entretien entre Etienne Moujotte (patron de TF1) et François Léotard (à l'époque ministre de la défense), révélant une certaine familiarité entre les deux hommes. Pierre Carles pose "naivement" une question à un grand nombre de personnalités de PAF: "peut-on montrer ce type d'images à la télévision, et sinon, pourquoi?" Avant même qu'ils répondent, leurs réactions sont très révélatrices.
Ce premier docu de 13 minutes, à l'origine commandé par canal+, ne sera jamais diffusé à la TV française....
Le film est à la fois un condensé de l'enquête commandée, et des entretiens téléphoniques avec les responsables de la programmation de Canal+.
A voir absolument!!


>descriptif


Documentaire sur le sociologue Pierre Bourdieu.
>descriptif

Edit: Le point de vue de P.Carles est très orienté. Mais à chacun de se faire son propre avis, car le plus souvent il établit un simple constat et met en évidence des contradictions dans le fonctionnement de la société, des médias, du pouvoir.... Pas toujours à prendre au pied de la lettre donc, mais ça vaut vraiment le coup d'être vu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nevropatch.com
tight_kbz
tetriS tempOrisé


Nombre de messages : 142
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 20:05

et au fait.....

Citation :
Gimme Shelter
Alors ca, ca tape

vu y'a un bail, mais j'avais adoré ce docu!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nevropatch.com
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 17 Déc - 20:12

tight_kbz a écrit:
et au fait.....

Citation :
Gimme Shelter
Alors ca, ca tape

vu y'a un bail, mais j'avais adoré ce docu!!

Oui c genial !!! Je l'ai vu pleins de fois et je le me montre tout le temps a tout le monde lol
La premiere fois que tu vois ce doc, tu prends une claque Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Fée Goule
tweeter


Nombre de messages : 24
Localisation : Brest
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Lun 18 Déc - 15:45

"Autres mondes" de Jan Kounen



Docu sur les rituels chamaniques avec l'hayahuasca (plante hallucinogène) au Mexique et au Pérou.

Kounen montre l’endroit et l’envers, l’intérieur et l’extérieur, tout qui se mélange et se confond. Il se filme, malade ou en transe, et tente de montrer ce qu’il ressent.

Des scientifiques ont fait des études sur le sujet – et ils interviennent dans le film: le shamanisme et tous les mécanismes propres à cette pratique pourraient être utilisés afin de développer en médecine préventive ou psychiatrique.

"Verrouillé par nos sens, on ne peut voir qu'une dimension de la réalité. Avec nos yeux, nous ne percevons qu'une faible partie de la réflexion du spectre de la lumière sur la matière. Il en est de même avec le reste de nos sens. J'ai toujours eu la conviction qu'il existe d'autres dimensions, que notre cerveau et notre système nerveux sont un filtre pour notre conscience." Yan Kounen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mandragore-soundsystem.org
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Lun 18 Déc - 16:45

Fée Goule a écrit:
"Autres mondes" de Jan Kounen



Docu sur les rituels chamaniques avec l'hayahuasca (plante hallucinogène) au Mexique et au Pérou.

Kounen montre l’endroit et l’envers, l’intérieur et l’extérieur, tout qui se mélange et se confond. Il se filme, malade ou en transe, et tente de montrer ce qu’il ressent.

Des scientifiques ont fait des études sur le sujet – et ils interviennent dans le film: le shamanisme et tous les mécanismes propres à cette pratique pourraient être utilisés afin de développer en médecine préventive ou psychiatrique.

"Verrouillé par nos sens, on ne peut voir qu'une dimension de la réalité. Avec nos yeux, nous ne percevons qu'une faible partie de la réflexion du spectre de la lumière sur la matière. Il en est de même avec le reste de nos sens. J'ai toujours eu la conviction qu'il existe d'autres dimensions, que notre cerveau et notre système nerveux sont un filtre pour notre conscience." Yan Kounen

Merci - je connaissais pas et j'adore Kounen
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Mar 19 Déc - 23:52

Lost in La Mancha de Keith Fulton et Louis pepe
Resume: Lost in la mancha dévoile les coulisses d'un film inachevé, intitulé L'Homme qui tua Don Quichotte. Pendant plusieurs semaines, Keith Fulton et Louis Pepe ont suivi le réalisteur Terry Gilliam dans son combat désespéré pour sauver un projet qu'il développait depuis plus de dix ans

Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Trop trop bon
Si vous aimez Terry Giliam (le realisateur de Brazil, Las Vegas Parano, Tideland... etc). jetez vous sur ce documentaire. J'ai adore
Une serie de catastrophes incontrollables qui mettront la fin au projet d'un film qui ne vera jamais le jour - et quel film !!!
Tant de poisses et on finit mort de rire, tout comme le genie Terry Gilliam completement obsede par son film qu'il visionne dans sa tete depuis plus de 10 ans, qui en connait tous les details... Impressionant et vraiment drole et tragique a la fois- a voir absolument

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Lun 22 Jan - 1:31

OoOo Liste des films à jour le 21/01/2007 oOoO

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.


Dernière édition par le Mer 28 Fév - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Mar 23 Jan - 0:19

The Five Obstructions de Lars von Trier
Resume: Lars von Trier considère The Perfect Human (1967) comme l'un de ses films cultes. Il défie son réalisateur, Jorgen Leth, de tourner cinq remakes de ce court métrage. Pour chaque projet, il va lui imposer de nouvelles "obstructions", le forçant à repenser l'histoire et les personnages de son film original. Leth devra gérer restrictions, ordres et autres interdictions.



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven - Excellent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Jeu 25 Jan - 22:54

Alors ceux la je sais absolument pas ou les mettre, des inclassables, ce ne sont pas vraiment des films, pas vraiment des documentaires non plus, enfin je les met la, mattez les, c'est vraiment une superbe trilogie signee Godfrey Reggio

Koyaanisqatsi (La vie en desequilibre) (1982)
Resume: "Koyaanisqatsi" dans le langage des Indiens Hopi signifie "vie desaxee" Un fascinant poeme visuel sur fond musical de Philip Glass qui nous invite a la reverie ou la reflexion, selon .... L'homme poursuivra-t'il encore longtemps son incroyable folie d'exploiter sans scrupule ni harmonie les richesses de la terre avant qu'un definitif desastre ecologique s'installe a jamais ? Premiere partie d'une trilogie, un film "documentaire" inoubliable et "planant"



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Powaqqatsi (life as transformation) (1988)
Resume: "Powaqqatsi" dans le langage des Indiens Hopi, est la contraction de deux mots qui signifient : "vie" et "sorcier parasitaire et malfaisant" ..... Sur d'admirables images, souvent prises au ralenti ou au tele-objectif, le metteur en scene deroule une suite de sequences realisees dans de nombreux pays du tiers-monde, sans aucun commentaire verbal, hormis une superbe bande sonore de Philip Glass ..... Son questionnement : les cultures traditionnelles de ces pays survivront-elles a l'emprise du monde moderne ?



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Naqoyqatsi (life as war) (2002)
Resume: Ce film, mi-documentaire mi-fiction, constitue le dernier volet d'une trilogie consacrée au déclin de notre planète, la violence et la technologie ayant eu raison de la nature.



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Jeu 25 Jan - 22:55

serait-il possible d'avoir ce sujet en post-it?
Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Dim 28 Jan - 16:26

Tarnation de Jonathan Caouette
Resume: Tarnation élabore une nouvelle écriture du documentaire.
Ce long métrage est l'autoportrait de Jonathan Caouette, 31 ans, qui dès l'âge de 11 ans, décide de filmer la chronique chaotique de son enfance dans une famille texane.
Avec Tarnation, il nous entraîne dans un tourbillon psychédélique à partir d'instantanés, de films d'amateur Super-8, de messages enregistrés sur répondeur, de journaux intimes vidéo, de ses premiers courts métrages et de bribes de la culture pop des années 80, accompagnés de scènes reconstituées, pour tracer le portrait d'une famille américaine éclatée par de multiples crises mais réunie par la force de l'amour.



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Lun 29 Jan - 17:06

Grizzly man de Werner Herzog
Resume: Un documentaire dressant le portrait de Tim Treadwell, un écologiste controversé et charismatique, et de sa compagne Amie Huguenard, qui trouvèrent tous deux la mort, mutilés par des ours dont ils assuraient la protection.



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Chrisy
Non hypnotisée mais grave droguée


Nombre de messages : 1016
Age : 37
Localisation : Holland
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Lun 5 Fév - 20:41

Cocaine Cowboys de Billy Corben (2006)
Resume: En 1980 des barons de la cocaïne envahissent Miami...



Avis: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven - a ne surtout surtout pas manquer. Un "Scarface" documentaire Very Happy


Dernière édition par le Mer 7 Fév - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tekchristek.spaces.live.com/
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Documentaires   Mer 7 Fév - 2:23

Made in the USA de Solveig Anspach


1er mars 2000, Odell Barnes, afro américain, est exécuté dans l'état du Texas sans que les preuves de sa culpabilité n'aient pu être clairement définies. La peine capitale appliquée, chaque protagoniste de l'affaire tente de donner une légitimité à sa vision des événements...

Qui est Solveig Anspach ?

Réalisatrice, Scénariste française, née à Vestmannaeyjar (Islande).
De père américain et de mère islandaise, Solveig Anspach est diplômée de la FEMIS en 1989. Après avoir réalisé plusieurs courts-métrages documentaires, elle passe à la fiction avec Vizir et vizirette en 1993.[...]

Par la suite, elle continue de faire des allers et retours entre documentaire (Made in the USA, film sur la peine de mort en 2001), et fiction (Stormy Weather, en 2003).
http://www.solveig-anspach.com/



Citation :
Retour au documentaire pour Solveig Anspach qui avait fait une incursion dans le monde de la fiction avec son poignant Haut les cœurs. Selon la réalisatrice, cette alternance des formats et de distance par rapport aux événements lui permet de nourrir et de développer au mieux les thèmes de son travail. Suite à Made in the USA, elle retrouvera donc des comédiens devant sa caméra pour le tournage prochain de son deuxième long métrage Stormy Weather.
Cindy Babski possède une solide expérience de journaliste, variant ses reportages entre sujets de société et portraits de personnalités à travers le globe.
Odell Barnes fut mis au courant avant de mourir de la réalisation de ce témoignage. Il considéra le projet comme un message d'espoir pour ceux qui attendent sans recours, l'application de leur peine dans les prisons américaines.
George W. Bush ne figurera probablement jamais dans le livre Guiness des records, il détient pourtant le triste record d'exécutions durant son mandat de gouverneur du Texas, avec 152 prisonniers qui ont traversé le couloir de la mort...
Critique :
Citation :
Justice hasardeuse…
La peine de mort pratiquée avec rapidité et efficacité, sauve des vies. George W. Bush

On se souviendra de True Crime, ce film de Clint Eastwood dans lequel l'acteur incarnait un journaliste nonchalant mais têtu, qui tentait de faire la lumière sur une affaire d'homicide et de sauver un black condamné par la justice locale à la peine capitale. Dans la plus pure tradition hollywoodienne, la vérité éclatait dans les dernières minutes et l'innocent était extirpé in extremis à son mauvais sort. La morale était sauve et le spectacle total, même si les institutions américaines s'en sortaient quelque peu égratignées.
Retour à la réalité. Ici il n'est plus question de sauvetage héroïque, Solveig Anspach semble avoir lancé son projet de documentaire en connaissant l'issue fatale des événements. Le combat est ailleurs entre mémoires et futur, car l'impossible fut déjà tenté pour prouver que les charges qui pesaient sur le condamné Odell Barnes n'étaient pas accréditées par des preuves irréfutables. On croyait en la toute puissance des avocats américains. On découvre qu'ils ne peuvent rien contre le rouleau compresseur judiciaire fédéral, chapeauté par un gouverneur en pleine période électorale et tenu à présenter des résultats carrés pour rassurer ses concitoyens. Le fait d'être peu fortuné et afro américain n'aide pas non plus à convaincre de sa bonne foi, mais au contraire offre un cv de coupable idéal.
Le verdict appliqué, que dire de plus ? Les opposants à la peine de mort ont fait leur ronde devant la prison, marquant une certaine indignation qui pourra agacer tout au plus les convaincus du bien fondé de la solution radicale. Car 38 états sur 50 soutiennent encore la nécessité de maintenir "ce châtiment exemplaire". C'est une conviction profondément ancrée dans la conscience du peuple américain et vertueusement vendue par le pouvoir dirigeant. Peu importe le discours manichéen, du moment que le sentiment de faire le bien est présent. Qu'on se tourne vers Bush ou vers Al Gore pour les démocrates, plus récemment qu'on opte pour Bloomberg ou pour Green dans la course à la mairie de New York, même son de cloche sécuritaire et répressif au détriment de la prévention. De la nuance naît le doute et l'Amérique confiante ne daigne se remettre en question. Le malaise dont elle souffre est pourtant bel et bien "made in the USA".
S'écartant des discours théoriques ou polémiques susceptibles de conduire à de vains clivages, la réalisatrice choisit de mettre en toute simplicité l'accent sur les portraits des protagonistes liés à l'affaire. A raison. Au travers des témoignages bruts de ces différents acteurs de la société américaine se révèlent les contradictions, les peurs et les failles d'un système qu'on s'aveugle à croire parfait et ceci avec une proximité qui ne peut que toucher chacun d'entre nous. Il apparaît clairement combien les gens sont complexes et ne peuvent se conformer à un moule rigide et ne servant pas forcément les mêmes intérêts. La vérité devient multiple, trouble, subjective, les interprétations hasardeuses. La vie reprend ses droits au-delà du carcan d'un verdict de plomb. Odell Barnes n'était vraisemblablement pas un enfant de cœur, ni assurément LE criminel. Le milieu dans lequel il vivait n'était pas rose, ni noir, ni blanc. En ayant vu en lui une incarnation absolue du mal, comme le cristallisent si bien certaines idéologies vertueuses et simplistes qui se plaisent à bénir ce pays, la justice américaine a probablement ôté la vie à un des ses citoyens qui ne le méritait pas, en entretenant le risque de perdre toute légitimité. En renonçant à chercher, en supprimant l'élément gênant, c'est hélas aussi un vœu d'impuissance que la loi américaine s'est contentée d'exprimer. Une société réduite à se débarrasser de ses maux est-elle en position de les affronter, d'esquisser des solutions ?
Vu de France, le débat peut sembler d'un autre âge puisque la mise à mort n'est plus prodiguée par notre justice. Cela ne fait pas pour autant de notre système judiciaire une machine parfaite, loin s'en faut car vaste est sa tâche, mais en limite tout au moins la portée des erreurs. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir et des alternatives.
On oserait souhaiter aux Etats-Unis de se trouver un Robert Badinter pour mener un combat idéologique, un François Mitterrand pour en appliquer les préceptes. La chose n'est pas aisée dans une fédération où la vision de la justice peut évoluer d'un état à l'autre. Et puis ce sont des clichés de moralité qu'il faudrait songer à bannir pour pouvoir cultiver une certaine ouverture.
Bref une identité à remettre en question…
C’est ma foi une excellente critique du documentaire ainsi que de la justice américaine.
Pour ma part, je l’ai vu et revu, car je bossais sur le sous-titrage à l’époque.
J’ai passé des heures sur ce film… et je n’aurais qu’une seule chose à dire : "Les gens aiment bien se convaincre de ce qu’ils croient être bon pour eux, pour la société, au lieu d’adapter leur point de vue, ils préfèrent se cantonner à une seule et même vision, l’évidence. Mais ce qui est évident n’est pas forcément la vérité…"
A voir…

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Documentaires   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Documentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des documentaires en ligne, engagés et gratuits
» Documentaires "funky"
» Films Rock
» Tout savoir sur le documentaire de David Gest sur Michael Jackson
» ROCKABILLY 514 (Trailer) DOCUMENTAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tekitawa :: les restes du monde :: oO° Arts & Cultures °Oo :: Ciné-
Sauter vers: