AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'univers de Tim Burton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Parmis ces films, lequel préférez-vous ?
Beetlejuice (1988)
21%
 21% [ 8 ]
Batman (1989) - Batman, le défi (1992)
3%
 3% [ 1 ]
Edward aux mains d'argent (1990)
15%
 15% [ 6 ]
L'étrange Noël de Monsieur Jack (1993) - Les noces funèbres (
15%
 15% [ 6 ]
Ed Wood (1994)
0%
 0% [ 0 ]
Mars Attacks! (1996)
3%
 3% [ 1 ]
Sleepy Hollow (1999)
18%
 18% [ 7 ]
La planète des Singes (2001)
3%
 3% [ 1 ]
Big Fish (2004)
18%
 18% [ 7 ]
Charlie et la chocolaterie (2005)
4%
 4% [ 2 ]
Total des votes : 39
 

AuteurMessage
deulf
sophie petoncule


Nombre de messages : 722
Age : 30
Localisation : normandyyyyyyyyyyy
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 0:26

c'etait dur de choisir mais j'ai voté sleepy hollow car j'ai adoré l'univers et je trouve que depp joue comme dans las vegas parano dedans,les images sont d'une pure qualité,fin bref tout ça pour dire que je pense que c'est mon favori meme si j'ai hesité avec d'autres!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mos
electrO addict


Nombre de messages : 961
Age : 28
Localisation : Area 44
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 15:37

Bon j'aurrais bien voté pour tous, etant fan de Tim Burton, mais comme il faut choisir j'ai mis Big-Fish.

Mérci Phoebe pour ce topic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi-cracra
Je suis un mec....


Nombre de messages : 566
Age : 34
Localisation : Paname
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 19:00

je m'oppose au fait que les noces funebres et l'étrange noel de monsieur jack soient mis ensemble pour le vote...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.0ovo0.com/zeForum
deulf
sophie petoncule


Nombre de messages : 722
Age : 30
Localisation : normandyyyyyyyyyyy
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 19:07

oui c'est vrai,ce sont des films d'animations mais l'histoire n'est pas la meme,enfin a n'a rien à voir quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pixel
kick my AsS


Nombre de messages : 4241
Age : 35
Localisation : Bzh - 29
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 19:09

mimi a écrit:
je m'oppose au fait que les noces funebres et l'étrange noel de monsieur jack soient mis ensemble pour le vote...



phoebe a écrit:
désolée, j'étais limitée dans le nombre de choix, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai regroupé les 2 Batman ainsi que les 2 autres films d'animation...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lut1dforé
console multipiSte


Nombre de messages : 337
Age : 32
Localisation : ville belle !
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 19:26

bah apres dur bataille intérieure jai décidé de decerner mon vote a Sleepy Hollow

pour l'univers, la reprise de l'histoire (vieille legendre mais tt a fait adaptée a aujourdhui)

lambiance glauque et les acteurs dejantés

meme si je dois avouer que l'etrange noel de m. jack a chamboulé mon enfance !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.razzer.net/FreeBandInvestigator
mimi-cracra
Je suis un mec....


Nombre de messages : 566
Age : 34
Localisation : Paname
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 22:34

pixel a écrit:
mimi a écrit:
je m'oppose au fait que les noces funebres et l'étrange noel de monsieur jack soient mis ensemble pour le vote...



phoebe a écrit:
désolée, j'étais limitée dans le nombre de choix, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai regroupé les 2 Batman ainsi que les 2 autres films d'animation...


chuis grillé... Preuve que j'ai pas tout lu... Je comprend que personne ne lise mes histoires perverses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.0ovo0.com/zeForum
VéVé
Vieux chat sauvage!!


Nombre de messages : 447
Age : 38
Localisation : bzh
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 22:46

beetlejuice pour moi Very Happy

trop de souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p1k4chu
nOn drogué mais grave hypnOtisé


Nombre de messages : 605
Localisation : m3udOn, derrière toi au fond à gauche
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mer 29 Nov - 23:33

Ils sont tous bon finalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
primus
miNi disK


Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : panam 91
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Jeu 30 Nov - 0:30

Moi j'ai kifé sur Mars attack.sont trop bon les extraterrestre qui butte tout le monde.
Apres oui biensur le classik beatlesjuice beatlejuice,beatlejuice.
Mais déçut par les noces funebres.
Dans charlie ché pas ce qu'il avait pris mais ça devait déboucher un chiotte.
Moi j'ai vu big touffe mais j'en parlerais dans un autre post.
Ma foie,un bien grand cinéaste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydrocarbure.forumzen.com/portal.forum
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Chapitre 4 : Batman 1966   Jeu 30 Nov - 3:41

CHAPITRE 4


Je ne vais pas vous raconter l’histoire de Batman, je suppose que tout le monde la connaît ! Voici quand même un lien qui vous dira tout sur l’homme chauve-souris
Batman

Ce qui m’intéresse ici, c’est de voir comment le personnage a été créé et comment Burton a su en faire un personnage mythique…
Mais commençons par le début.

Citation :
Batman est un personnage de comics, créé par Bob Kane et Bill Finger en 1939 (début de la 1ère guerre mondiale), dont les aventures sont publiées par DC Comics (alors appelé National Periodical).



Citation :
Bien qu'il soit dépourvu de super-pouvoirs, son adresse au combat, ses capacités de déduction, son bat-attirail, son costume et son identité secrète le classent toujours dans la catégorie des super-héros.
Il est la personnification de l'enquêteur parfait qui cumule de grandes capacités intellectuelles et un corps d'athlète lui permettant d'affronter physiquement les criminels. Son costume inspiré d'une chauve-souris lui permet à la fois de se protéger de ses ennemis mais surtout de les impressionner, l'insigne jaune avait d'ailleurs pour principale utilité d'attirer l'œil des ennemis pour qu'ils tirent à cet endroit où le blindage de la combinaison très renforcée du super héros.
Le personnage de Batman est publié sous forme de comics depuis mai 1939 (sa première apparition eut lieu dans Detective Comics # 27). Depuis certaines séries limitées des années 1980, notamment Batman : The Dark Knight Returns, créée par Frank Miller en 1986, le personnage de Batman a pris un tour plus sombre.

Pour bien comprendre la transformation du personnage par Burton, je me permets de faire un saut dans le passé !

A l’origine, Batman fût, dans les années 60, une série télévisée avec bien sûr :

SON BATMAN

SON ROBIN

Sont pô mimis tous les 2 ?!
SA CATWOMAN

Une bombe pour l’époque…

Et n’oublions pô SES MÉCHANTS Bé vi ! Sinon Batman y sert à rien !


Dans l’ordre de cruauté, Le Joker, L’homme-Mystère & le Pingouin.
Qui est le plus méchant ? A vrai dire, je n’en sais rien ?
Difficile à déterminer quand on sait que ses trois hommes ont souffert, de par leur condition sociale ou physique. Des hommes rejetés par la société, à cause d’un handicap.

Batman, c’est l’histoire interminable de la lutte du bien contre le mal. C’est très cliché, très stéréotypé et très manichéen, il n’y a pas de juste milieu. La mentalité américaine démontre que la plupart des gens le sont et c’est peut-être pour ça que les Ricains sont extrêmes…
Une hypothèse comme une autre !
Mais je m’égare…

Donc, notre tite série elle cartonne et en 1943, Batman est porté au grand écran pour la première fois. J’vous en parlerai pas parce que je ne l’ai tout simplement pas vu.



En 1966, il nous balance un Batman (Lambert Hillyer, USA), devenu super kitsch aujourd’hui !
Y a kà matter le costume du gars et la déco



Un film énervant au possible pour ma part et faut dire que le scénar vol pô haut !

Dans le Batman de Burton (1989, USA), l’action se situe dans Gotham City d’une noirceur effrayante. A fin, d’éviter le kitsch du film antérieur, les scénaristes s’étaient directement inspirés de l’univers de la BD.

TO BE CONTINUED…

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.


Dernière édition par le Jeu 30 Nov - 4:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Chapitre 4 : Batman 1989   Jeu 30 Nov - 3:43

Après le succès de Beetlejuice, Burton se voit confier la réalisation de Batman.

Voici ce qu’il disait à l’époque :
Citation :
[…]Même si je n’étais pas fan de BD, j’ai toujours aimé Batman, sa double personnalité, sa face cachée. C’est un personnage auquel je peux m’identifier, car j’ai, tout comme lui, deux facettes, un côté clair et un côté obscur, et je suis incapable de résoudre ce conflit – c’est un sentiment d’ailleurs fort répandu. S’il y a beaucoup de Michael Keaton dans le personnage, puisqu’il l’interprète, il y a aussi beaucoup de moi-même. Si ça n’avait pas été le cas, je n’aurais pas pu faire le film. Ce qui me surprend, c’est que tout le monde a plusieurs facettes, et que beaucoup de personnes ne s’en rendent pas compte. Personne n’est fait d’un seul bloc. C’est particulièrement le cas aux Etats-Unis où les gens se présentent comme étant un type de personne précis alors qu’ils sont autre chose dans la réalité. Cette attitude est très symbolique du personnage de Batman.

(In Tim Burton par Tim Burton – Mark Salisbury – 2000)



Burton a su donner au personnage de Batman un côté très "dark" au personnage, décrit comme schizophrène, perturbé et aliéné.
Le film est très sombre et là encore, on peut facilement imaginer la référence et se rapprocher de l’esthétique des films allemands produits dans les années 20.
Décidément !

Ainsi, je me permets de citer vite fait :

Metropolis de Fritz Lang (Allemagne, 1927)


Nosferatu (Friedrich Wilhelm Murnau, Allemagne, 1922)





Autre film marquant cette tendance :
J’en profite sur ma lancée !

Blade Runner (Ridley Scott, 1982, USA)

Ce film est une adaptation du livre écrit en 1966 par Phillip K. Dick
Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?




Blade Runner de Ridley Scott – 1982


Metropolis de Fritz Lang – 1927



Convaincus ?!?!



Phoeb’s a écrit:
Tous les films que je cite, font partie intégrante de mes références cinématographiques, des classiques comme on dit. Ce que j’ai appris durant mes années de fac et ce que je j’apprécie, j’essaye aujourd’hui de vous faire partager cette passion à travers ce topic…

I’m



TO BE CONTINUED…

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.


Dernière édition par le Sam 2 Déc - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
mimi-cracra
Je suis un mec....


Nombre de messages : 566
Age : 34
Localisation : Paname
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Jeu 30 Nov - 10:06

La classe phoebe...

Je viens de voire blade runer... Monumental ce flim, besson est un pompeur né. je bouffe beaucoup de k.dick en ce moment et il est adsolument futuro-apocalyptique dans son delire.

J'ai hate de voir "alice au pays des merveilles" et "ubick" (de k.dick) revu et corrigé par Mr.burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.0ovo0.com/zeForum
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Chapitre 5 : Edward aux mains d'argent (1991)   Lun 4 Déc - 19:56

CHAPITRE 5



Alors qu’on proposait déjà à Burton de tourner un second Batman, il préférait concentrer ses efforts sur une autre production un plus personnelle.
C’est un fait courant chez certains réales. Ils tournent un film à gros budget pour après avoir la liberté de réaliser leur projet perso. Certains diront d’ailleurs que ceux là ont vendu leur âme…

La particularité de Tim Burton, c’est qu’il est capable de mettre en scène des personnages les plus étranges et bizarroïdes, de leur donner une âme, une existence propre et de les faire évoluer dans un monde plus ou moins onirique et/ou fantastique, monde qui s’avère, bien souvent, cruel…



Et c’est ce qu’il fait en réalisant Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands, 1991).
Il y a un excellent article sur le film développant une possibilité d’analyse.
Ça vaut le coup d’œil !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_aux_mains_d'argent

Synopsis : Une vieille dame raconte à une jeune enfant ses souvenirs de jeunesse, lorsqu'elle a fait la connaissance et a commencé à éprouver de l'amour pour Edward. Celui-ci avait été fabriqué par un inventeur de génie qui, avant sa mort, n'eut pas le temps de terminer Edward : c'est ainsi qu'il fut doté de gigantesques ciseaux à la place des mains.

Ce que j‘apprécie dans ce film, c’est pas tellement l’histoire, qui rappelle étrangement celle de Frankenstein...
Faut préciser que le film ne m’a pas tellement transcendé !





... mais plutôt la mise en avant des contrastes, qui eux, rappellent fortement (encore !) une certaine esthétique cinématographique.




Nosferatu, le vampire (Friedrich W. Murnau, 1922, Allemagne)






Dessin de Tim Burton

TO BE CONTINUED…

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
DaF
geeK


Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 21:55

J'ai eu du mal à choisir mais j'ai finalement opter pour Beetljuice :d
Mais que ce soit musicalement ou artistiquement je sukiff ce bon vieux Tim !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dafonfon.fr
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 22:39

DaF a écrit:
J'ai eu du mal à choisir mais j'ai finalement opter pour Beetljuice :d
Mais que ce soit musicalement ou artistiquement je sukiff ce bon vieux Tim !!


_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
DaF
geeK


Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 22:55

Phoebe a écrit:
DaF a écrit:
J'ai eu du mal à choisir mais j'ai finalement opter pour Beetljuice :d
Mais que ce soit musicalement ou artistiquement je sukiff ce bon vieux Tim !!


Beetlejuice Beetlejuice.... Beetlejuiiiccce !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dafonfon.fr
Agité
Invité



MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 22:59

il te fais fantasmer avoue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 23:29

Agité a écrit:
il te fais fantasmer avoue Very Happy

Grave ! Very Happy
Un bio-exorsiste, de nos jours, c'est une valeur sûre !

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
jOle
nOn drogué mais grave hypnOtisé


Nombre de messages : 594
Localisation : idf 95
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Lun 4 Déc - 23:46

merci pour toutes ces infos sur tim burton , jai tres apréciés ses films smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiNaperonRouz
Carte @ puCe


Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : in the wood
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Mar 5 Déc - 2:11



sans hésitation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Djette polyvalente


Nombre de messages : 2270
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Chapitre 6 : Batman, le défi (1992)   Mar 19 Déc - 3:01

CHAPITRE 6


Si Tim Burton s’est décidé à réaliser Batman, le défi c’est grâce au personnage de Catwoman et qui n’avait pas la place qu’il méritait au sein de l’histoire.
Troublant personnage d’ailleurs qu’est celui ce Catwoman, l’instinct contre la morale de la société…


Citation :

Synopsis : Abandonné dans les égouts à la naissance, le surdoué et richissime héritier Oswald Cobblepot alias "Pengouin", enlève le buisness-man Max Schreck, milliardaire et homme phare de Gotham City, bien décidé à faire pression sur ce dernier pour "réaffirmer son appartenance". Selina Kyle, timide secrétaire effacée de Shreck, découvre par hasard la preuve des intentions peu louables de son patron, qui l'assassine sauvagement. Mystérieusement ramenée à la vie par les chats, elle jure d'obtenir vengeance. Gotham City se transforme alors en la scène d'une lutte implacable pour obtenir le pouvoir.



Pour Tim Burton, les personnages du 2ème opus, sont des protagonistes déjantés, ce qui les rendrait magnifiques et ce qui expliquerait qu’ils ne soient pas si méchants (au sens littéral du terme) qu’ils n’y paraissent !
Dans Batman, le défi (Batman Returns en VO, 1992, USA/GB), il y a beaucoup beaucoup de méchants, peut-être même un peu trop… ce qui relègue au second plan l’homme chauve-souris.



Alors on a qui comme méchants ?

Le Pingouin


Ouh là là ! Krès krès méchant celui-là !


krès krès vilain aussi...

Catwoman


plutôt sexy la madame

Et Max Shreck


NB : Max Schreck a réellement existé. C'est l'acteur qui jouait le rôle de Nosferatu dans le film de Friedrich W. Murnau.


vi, je sais, pô encore ! Very Happy

Tim Burton (TB) reconnaît son erreur et s’explique par le fait que la caractérisation était très intéressante à faire.
Dans le langage cinématographique, la caractérisation est le fait de décrire les différents traits d’un personnage. Une sorte de portrait détaillé qui permettra de déterminer les traits physiques, psychologiques, émotionnels. C’est ce qui lui donnera une identité propre.

Le Joker, Catwoman ou Harvey Dent sont très faciles à définir sur le plan psychologique, ce qui n’est pas le cas pour l’homme mystère ou Le Pingouin.
Le pingouin est un être hargneux, mutant et mi-animal abandonné par ses parents parce que né avec des nageoires, tandis que Max Shreck est un homme d'affaires assoiffé de pouvoir.

Avant d’aller plus loin, je pense qu’une petite leçon de langage ciné s’impose.

Quand j’étais étudiante, pratiquement tout le monde voulait devenir réalisateur, pour ma part, je m’intéressais plus à l’écriture scénaristique, car je pense que le scénario est la base de tout. Les fondations sont la base d’une maison, si elles sont merdiques, tout s’écroule. Idem pour un film…
Ça, c’était pour l’anecdote…

Maintenant, je souhaiterais m’attarder sur la façon dont on crée un personnage, car c’est l’élément dramatique (drame=action) et incontournable de toute fable.

Le récit de l’histoire n’existe qu’en fonction du personnage (principal ou secondaire), dans lequel tout être est susceptible de se reconnaître.
Ex : Tout le monde connaît Batman, par conséquent, tout le monde sait qu’on va nous montrer une des nombreuses aventures de Batman. Ici, le personnage est prétexte à raconter une histoire.

A contrario, dans "La Poétique" d’Aristote (- 384/- 322 avant JC), où il est question de la coexistence du personnage et de l’intrigue dans la culture occidentale, l’homme n’existe qu’à travers ses actions.
Pour résumer, si tu fais rien, t’es rien ! Suspect

Pour Aristote, l’intrigue prévaut sur le personnage, puisque pas d’histoire, pas de personnage.

Pour les 2 premiers Batman, Burton s’est plutôt axé sur la caractérisation, il a façonné les personnages à sa manière et a construit une histoire autour d’eux.

Il existe deux types de scénaristes :
Ceux qui écrivent à partir d’un personnage et ceux qui sont inspirés par la situation.
Pour déceler ces 2 tendances, il suffit d’observer le cinéma contemporain occidental.
Le personnage, qui est l’élément essentiel du récit dramatique, est souvent dévalorisé car limité à des rôles de faire-valoir de l’intrigue. Le scénario hollywoodien s’appuie sur une intrigue de situation pour développer l’histoire.
Cette éthique ne prétend pas enrichir la somme d’expériences morales et humaines du spectateur. Howard Hawks (1896-1977) et John Ford (1894-1973) se battaient déjà contre la prépondérance de l’intrigue dans leurs propres œuvres.

Le film d’action se prête aisément à ce style d’écriture scénaristique. Une intrigue bien agencée, à laquelle le personnage n’apporte qu’une présence fonctionnelle.
Exemples :

[i]Terminator
(James Cameron, 1984, USA)


Alien, le huitième passager (Ridley Scott, 1979, USA)


Rocky (John G. Avildsen, 1976, USA)

Les visiteurs (Jean-Marie Poiré, 1993, Fr)


Independence Day (Roland Emmerich, 1994, USA)


Pour ne citer que ces exemples, ces films n’ont pas besoin de personnages complexes pour faire avancer le récit. Leurs intrigues aux rebondissements standardisés ont tendance à se servir du personnage comme un pion (confère Les [i]James Bond
).
Le personnage est ici au service des multiples revirements de l’intrigue et non l’intrigue qui nous amène à entrevoir la complexité du personnage.

L'intensité de la relation Batman/Catwoman contraste avec celle très cliché qui liait Batman à Vicky Vale.



Tim Burton a écrit:
Ce sont les conventions du cinéma qui veulent ça. J’adore Catwoman car c’est un personnage que j’ai étoffé.
un personnage déjantés comme il les aime !

Selina Kyle, la secrétaire effacé de Max Shreck...

... devient Catwoman après qu'une nuée de chats de gouttière lui a redonné vie.


Ici, Batman se fait plus vulnérable. Il entretient notamment une relation tumultueuse avec la femme-chat.


Citation :

Avec ses personnages complexes, ses dialogues sombres et intenses, Batman, le défi permet à Burton d'explorer en profondeur le thème du double. Preuve en est le portrait amer qu'il dresse de la relation entre Batman et Catwoman, deux êtres attirés l'un par l'autre lorsqu'ils sont costumés, mais incapables de se donner l'un à l'autre lorsqu'ils ne portent ni costume, ni masque.

Parmi la galerie de personnages féminins qui s’affichent dans l’œuvre de Burton, Catwoman est certainement le plus intéressant.




TO BE CONTINUED…

_________________
Quiconque demande reçoit, qui cherche... trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misshill.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'univers de Tim Burton   Aujourd'hui à 22:41

Revenir en haut Aller en bas
 
L'univers de Tim Burton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Univers Zero - Clivages
» Univers Zero
» LAISSEZ MOI DANS MON SOMBRE UNIVERS!!!!!!!
» Univers Fromage
» Compile punk L'UNIVERS SALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tekitawa :: les restes du monde :: oO° Arts & Cultures °Oo :: Ciné-
Sauter vers: